line-blue
Double Ultra Triathlon, Slovénie
AOÛT 2013

Compte rendu de course par Mike Dugauquier

Mercredi - Après 12 heures de route, en passant par le Luxembourg, l’Allemagne, l’Autriche, nous arrivons en Slovénie dans la petite ville de Murska Sobota. Le voyage a été long et nous ne nous attardons pas au restaurant. Extinction des feux à 22h30.

Jeudi - 7h30: petit déjeuner avec Guy Rossi, 64 ans et qui détient à lui seul presque tous les records dans le monde de l’ultra triathlon. Un homme touchant, organisé que nous trouvons néanmoins un peu angoissé et tendu. La journée est dédiée au test antidopage, à la reconnaissance du parcours, à la rencontre avec l’organisateur, au briefing de course puis à la cérémonie d’ouverture en soirée.

Vendredi

Dernière matinée de préparation avant la course et contrôle des équipements avec un impératif: le nettoyage du vélo !!! 13h00 à 14h30: sieste pour Ghislain et balade dans la ville pour moi. 14h30: départ vers la course. 15h00: arrivée sur la partie natation. L'eau est mesurée à 24°C. 20 boucles pour un total de 7,6km. 15h30: les athlètes se préparent. Ils sont 27 sur la ligne de départ dont trois femmes.

15h50: ils sont prêts, combinaison, lunettes sur les yeux, mouvements de bras et regards à l’horizon.

16h00: Go !!! Les 27 sont partis pour une épreuve qui va durer une journée entière.

16h30: Ghislain se trouve à la 4ème place et prend de bonnes trajectoires sur le parcours.

17h07: Ghislain boucle le premier 3,8 km en 1h07 avec devant lui un Slovène et un Allemand. 18h21: Matej Markovic (SLO) sort de l'eau suivi de près par Mark Hohe-Dorst (GER) en 2h25 puis par Ghislain en 2h27. Avec une transition très rapide, il met Mark en 3ème position. L’alimentation sur la natation: 3 gels Ettix et rien d’autre. Après avoir pris toutes les affaires, je me dirige vers la voiture pour rejoindre la boucle vélo qui se trouve à 5 km du lac. Je suis escorté par un motard jusqu'à la tente support où je vais passer une grande partie de la nuit.

Nous voilà maintenant partis pour 360 km et 105 tours à vélo, la partie où Ghislain excelle. Effectivement les tours sont rapides, très rapides entre 15 et 17 km par demi-heure. Les ravitaillements sont rapides aussi, en mouvement comme une course relais où l’on passe un témoin. Comme Ghislain roule bien, je discute avec l’assistance de Guy Rossi. Mais pas le temps de taper longtemps causette, car sur la piste une fusée passe et tellement vite que j’oublie le ravito bidon. Boulette mais je me rattrape par après.

20h30: Ghislain me demande un coca avec glaçons que je trouve dans un bar voisin où la fête bat son plein. Les tours passent et la nuit commence à tomber. Un arrêt pour équiper le casque d'une lampe, quelques biscuits salés et reprise sur les chapeaux de roues. Après 34 tours premier sandwich jambon et coca, 44 tours: chips. 23h49: 53 tours. Les premiers 180 km sont bouclés en 5h22, pause sandwich, 3 barres énergétiques sur le vélo et un bidon pour la route. Pendant ce temps, Guy Rossi tourne plutôt bien et un mot revient toutes les heures: du "gimbre". Je demande ce que veut dire du "gimbre", "du gingembre" rétorque la fille de Guy, "du gingembre !!!", "Guy trouve le mot trop long et comme on risque de ne pas l'entendre sur le vélo il a coupé le mot en 2". Cet homme est incroyable! La nuit les ultras roulent toujours aussi vite même avec les lampes. L’orage se lève et la pluie commence à bien tomber. Les ravitaillements se passent toujours bien. Ghislain est en forme et ne se met pas dans le rouge. Il reprend la tête de la course après 75 tours. A côté du team de Guy Rossi, une autre assistance française avec une table ravito qui ressemble plus aux courses familiales du samedi matin: raviolis, pommes de terre, boites de thon, riz au lait, crèmes dessert, soupes en sachets et j’en passe des meilleures. A chaque passage de Hugo ou de Laurent (les 2 autres Français sur la course) on entend: "Raviolis pas trop chauds avec un peu de sel", "Nouilles au thon", "Pomme de terre parmesan", bref un vrai menu de restaurant. Chaque ultra semble avoir son menu propre. Retour sur la course et les tours défilent.

Samedi - 5h30: Ghislain boucle les 360km en 10h54. Il sort premier pour attaquer la course à pied. Changement de tenue dans la tente et Ghislain part seul pour attaquer les 55 boucles en course à pied dans une nuit plus claire. Après 7 boucles, petite micro-sieste de 15 min pour combattre la fatigue et au réveil Ghislain est 3ème pour repartir sur la portion pédestre.

10h30: Ghislain le sait, la course à pied reste son point faible mais il boucle son premier marathon en 5h et avec le sourire. Je vois Guy Rossi arriver mais fatigué et avec une épaule qui lui fait mal et une blessure sur la hanche droite: il a chuté à vélo et après 2 tours de course à pied Guy doit maintenant abandonner la course. Ghislain voyant l'ambulance s'arrête et prends le temps de lui glisser un petit mot de réconfort. La course continue avec la partie la plus dure entre 40 et 60 km que Ghislain gère assez bien avec peu de marche mais à un bon rythme. Les kilomètres défilent et je suis en contact avec Marc d'Herde, son coach. Il me conseille de le faire partir sur des fractionnés de 8 minutes de course et de 2 minutes de marche afin de garder le rythme et de ne pas s’épuiser. C'est ce qu’il fait en augmentant ensuite les temps de course d'une minute à chaque série. Par le biais de Marc, il me dit qu’il remonte progressivement et qu'un objectif pour aujourd’hui serait de finir en 24h00. Je le motive, je lui parle des temps des objectifs mais je sens qu’à 14 tours de la fin il lâche un peu et a du mal à garder un rythme de course. Il garde néanmoins le sourire et reste en grande forme malgré la fatigue. Il reste 5 tours, 4 tours, 3 tours….Nous les faisons ensemble en discutant, on rigole. Il est maintenant pressé d'en finir et reste content de la performance du jour. Le dernier tour, comme se veut la tradition, se fait dans le sens inverse de course avec le drapeau sur les épaules. Nous passons chaque athlète avec une main, une tape … Il y a un grand respect mutuel les uns envers les autres. J'ai la chance de vivre cela avec lui, presque un privilège.

17h16: Ghislain passe la ligne en 25h16 avec une 5ème place non déméritée. (par Mike Dugauquier) 

Commentaires
Ajouter un commentaire
plus
close
Prénom :
Email :
Commentaire :
Merci pour votre commentaire.
Celui-ci s'affichera ci-dessous après validation.