line-blue
Ironman Nice, interminable ...
JUILLET 2010

Imaginez donc un marathon, fin du mois de juin, sur la Promenade des Anglais, par 26-27°C, sans ombre, par aller-retour de 5 km. En un mot: interminable.

Je boucle donc modestement mon marathon en 5 heures. Pourtant bien parti sur des bases de 5'10 au km, je ralentis progressivement jusqu'au 15ème pour passer sur des bases de ... marche à pied.
Pas de fatigue mais un gros coup de chaleur. Je repars au 25ème en alternant marche et course et j'arrive même à accélerer sur les 100 derniers mètres pour terminer sous la barre des 12 heures. Ma plus mauvaise performance.

Pour le reste, une très belle randonnée vélo dans l'arrière pays niçois mais je n'avoue avoir profité des vues magnifiques que dans les ascensions. Pour les descentes, c'était plutot la ligne blanche au milieu de la route pour seul paysage. La natation s'est aussi bien passée, au milieu d'un grand banc de saumons ...

Au final, finisher, mais un bilan mitigé par rapport à mon objectif, une petite déception passagère mais un mental d'enfer pour mon prochain rendez-vous à Copenhague au mois d'août.

D'ici là, j'entretiens l'espoir d'apprendre à courir.

Commentaires
Ajouter un commentaire
plus
close
Prénom :
Email :
Commentaire :
Merci pour votre commentaire.
Celui-ci s'affichera ci-dessous après validation.