line-blue
Virginia Double Iron, 25th Anniversary
SEPTEMBRE 2010

Good job man!!! J'ai au moins entendu cette expression une bonne cinquantaine de fois ce week-end des 17-19 septembre. Le véritable challenge est maintenant de résumer en quelques lignes une journée et une nuit de compétition: 6 boucles de natation (7,6K), 45 de vélo (360K) et 26 tours de course à pied (84,4K) en 27 heures 01 minute. Chaque pierre au fond du lac, chaque imperfection sur la route s'apprivoise au fil des kilomètres et devient progressivement un point de repère. Ce n'est pourtant pas cet aspect que je retiendrai mais plutôt celui d'une aventure humaine très éloignée de toute compétition de triathlon "classique"...

Les acteurs? Un étudiant (Jaime), un ultra-miler (Chris), un garde côte chasseur d'alligators s'alignant pour la 11ème fois sur la distance (Paul), deux compétiteurs s'entrainant l'un pour un quintuple (Kale), le second pour un déca (Nick) et trois autres au profil classique de triathlète (Joe «l'ancien comptant une dizaine d'Irons, (Chuck) qualifié en 2009 pour Hawaï et moi même, un directeur de course (Steve), ses assistants et de nombreux soutiens tous dévoués à leurs athlètes.

Traditionnelle Pasta Party le jeudi soir avec présentation individuelle de chaque athlète. Les visages sont fermés, concentrés sur l'objectif du lendemain. J'ai l'impression que chacun essaie de se situer avant le grand jour. Pour ma part j'ai dans l'idée d'un temps natation conforme à mes tests d'entrainement, soit 2h30, un vélo que j'espère en moins de 12 heures (soit 30km/h de moyenne) et une course/marche à pied qui me permettrait de terminer dans le temps limite imparti de 36 heures. Après une bonne nuit de sommeil dans un motorhome loué pour l'occasion et un petit déjeuner presque classique, départ à 07h00 dans une eau relativement chaude. Dès les premiers mètres, le classement natation est établi. Il ne changera plus. Chuck prend la tête, suivi de Nick et de Paul. Je reste quatrième. Je m'impose une hydratation énergétique à chaque boucle de 1200 mètres et je m'efforce de maintenir un rythme le plus régulier possible. Les muscles des épaules commencent à faire mal mais je me permets quand même d'augmenter un peu le rythme sur les derniers 2400 mètres. Je sors de l'eau après 02h33 et me dirige alors tranquillement vers l'aire de transition afin de me réhabituer à la station verticale.

45 boucles d'un circuit de 8 km environ. 90 U-turns. Quelques petites bosses sur le parcours bien ... Chuck, Nick et Paul roulent déjà depuis quelques tours. Je les croise, re-croise, croise encore ... Le rythme est assez élevé. Sans compteur, je dirais environ 36-37 km/heure. Puis Nick s'arrête. Petite défaillance physique. Il ne repartira pas. C'est ensuite au tour de Paul de prendre une pause. Je reste seul avec Chuck pendant environ une bonne heure. Nous nous croisons presque toujours aux mêmes endroits. Tous les 2 en position aéro pour 360 km ... Il reste premier, je passe second maintenant. Nous creusons progressivement les écarts avec nos poursuivants qui nous ont maintenant rejoint sur le parcours. Une seule idée maintenant: prendre le plus d'avance avant la partie course à pied. Aucune pause sur 360 km.

Je dépose mon vélo à la tombée de la nuit après 11h26 d'efforts. Je suis content d'en avoir fini car la nuit tombante m'avait obligé à baisser un peu le rythme. Je prends le second meilleur temps depuis que cette course se déroule sur ce parcours. Je reste néanmoins à une bonne heure quinze minutes de Chuck qui, de son coté, a pris le second meilleur temps natation (en 01h58) et établi un nouveau record de course sur la partie vélo (10h51). Je m'accorde une pause d'environ 15 minutes avant de m'élancer de nouveau pour le dernière partie.

La température estivale de la journée a largement diminuée et les 15-16°C nocturnes sont les bienvenus pour la course à pied. 26 tours d'environ 3 kilomètres. Je prends ce nouveau départ en marchant et je m’étonne de ma fraîcheur physique après 360 km de vélo. Je cours environ 36 km, m'accordant une petite pause de 2 mn à chaque tour. Chuck fais de même et nous retrouvons après quelques tours ensemble. Il a maintenu son avance et je ne me sens pas les capacités d'aller le rattraper. Nous marchons maintenant ensemble pour plusieurs tours, largement le temps de faire connaissance. Nous semblons chacun nous satisfaire de notre classement. Il semble aussi épuisé que moi, boitille un peu. J'ai les jambes lourdes mais toujours la volonté d'avancer. Je sais maintenant que je terminerai l'épreuve. Je surveille les écarts avec nos poursuivants à chaque tour, et peu à peu, je m'aperçois de la remontée rapide de Chris. Cela m'oblige à repartir en courant pour quelques tours ... et force Chuck à faire de même ;-). Les écarts se stabilisent enfin maintenant et le classement restera désormais définitif. Les forces et le moral sont bons et se renforcent avec la levée du jour. Chuck finit en 25h06. Je boucle ce challenge en 27h01 vers 10 heures du matin au son de l'hymne national. Derrière, après une longue bataille Jaime a pris le pas sur Chris et Kale. Joe et Paul sont à la peine. Ils finiront quand même dans les délais, sous un soleil de plomb.

Bilan: un premier podium et une expérience certainement à renouveler. Good job man ...

Commentaires
Ajouter un commentaire
plus
close
Prénom :
Email :
Commentaire :
Merci pour votre commentaire.
Celui-ci s'affichera ci-dessous après validation.